Player One – Ernest Cline

Couv0015

Titre : Player One

Auteur  : Ernest Cline

Edition : Michel Lafon

Résumé : 

Nous sommes en l’an 2044 et le monde est véritablement devenue un endroit peu fréquentable. Plus de pétrole. Le climat est entièrement déréglé. La famine, la pauvreté et la malade n’épargnent personne.
Comme la plupart du monde, Wade Watts s’échappe de cette réalité déprimante en passant des heures sur OASIS, une immense utopie virtuelle où chacun peut devenir qui il veut, vivre, jouer, aimer sur l’un de ses dix mille planètes. Et comme la plupart du monde, Wade est obsédé par le plus grand billet de loterie de tous les temps, caché dans cette réalité alternative: James Halliday, le fondeur d’OASIS mort sans héritier, a promis que le contrôle d’OASIS – et de sa fortune massive – irait à la personne qui pourrait résoudre toutes les énigmes cachées à l’intérieur de sa création.

 

 *

Mon avis : 

Je suis tombée sur ce livre complètement par hasard et la 4ème  de couverture m’a laissé assez perplexe. En lisant le résumé, j’avais des doutes mais en même temps, ça m’intriguait assez, donc je me suis dit ça passe ou ça casse. Et franchement, ça passe très très bien, limite un coup de cœur pour cette histoire totalement geek.

L’histoire se déroule dans un futur proche. Suite à une crise énergétique et à l’épuisement des ressources, la Terre ne va pas très bien. On le découvre à travers l’histoire de Wade, un adolescent qui vit dans une « pile » qui est en fait un empilement de caravanes. Des années auparavant a été créé l’OASIS un monde virtuel où on peut avoir un emploi, aller à l’école et globalement  dans lequel se réfugie une partie de l’humanité, plus heureuse ici que dans le monde réel.

Mais à la mort du créateur de l’OASIS, se lance une véritable chasse au trésor qu’il a lancé pour désigner son successeur. Et les étapes pour y parvenir consistent en de multiples épreuves faisant référence aux années 80. Je suis assez geek, mais il y a de très nombreuses références à la culture cinématographique, musical, jeux vidéos… des années 80 et de nombreuses références ne m’étaient pas familières. Mais ce n’est pas très grave au final et ce livre n’est pas réservé aux geeks pour autant – même s’il devrait  bien plaire aux gamers !

L’histoire est assez lente à se mettre en place puis cela s’accélère et l’aventure est très agréable à suivre. On passe de l’OASIS avec ces épreuves qui ont un côté très Fantastique ou Science Fiction, à un monde réel où l’action ne manque pas non plus et où il y a tout autant d’ennemi. J’ai aimé également le personnage principal qui évolue tout au long de l’histoire et les amitiés qu’il créée.

Un livre que je conseille aux geeks, gamers, et même aux autres !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *