Neverhome, Laird Hunt

Titre : NeverhomeCouv0076

Auteur : Laird Hunt

Edition : Actes Sud

Résumé : Dans la ferme de l’Indiana qui l’a vue grandir, Constance jouit enfin, auprès de son compagnon, d’un bonheur tranquille. Mais lorsque la guerre de Sécession éclate et que Bartholomew est appelé à rejoindre les rangs des Confédérés, c’est elle qui, travestie en homme, prend sans hésitation, sous le nom d’Ash Thompson, la place de cet époux que sa santé fragile rend inapte à une guerre qu’elle considère comme impensable à ne pas mener.

*

Mon avis : 

J’avais repéré ce livre et  comme le sujet de la guerre de Sécession ne m’est pas très familier, ça me tentait beaucoup. D’autant plus que dans le cas présent c’est une femme Constance qui décide de rejoindre le camp  des Confédérés.  Elle tient à ce qu’une personne de son foyer participe et son mari étant d’une nature plus fragile, elle y va en se faisant passer pour un homme Ash Thompson.

Le livre est assez court, mais le rythme est très lent. On suit Constance d’abord à l’entraînement, sur les champs de bataille puis après. Mais on assiste finalement à peu d’action. Le roman est écrit à la première personne du point de vue de Constance, donc je m’attendais pas forcément à de l’action, mais plutôt à rentrer dans la tête du personnage principal. Et si les scènes qui passent sous nos yeux peuvent être touchantes ou horribles, il n’en ressort pour autant aucune émotion de la part de celle-ci. Se faire passer pour un homme pour aller combattre ce n’est pas rien, pour autant on a très peu d’informations sur ses motivations ou son ressenti. Et c’est ce qui m’a posé le plus de problème avec cette lecture.

Mis à part quelques passages, j’ai eu beaucoup de difficultés à entrer dans cette histoire et j’ai du mal à comprendre le choix de la première personne, tant le personnage m’a laissé indifférente, comme si tout était décrit par un observateur extérieur. Donc au final, je suis plutôt déçue, surtout qu’il y avait beaucoup de potentiel et que j’aurais vraiment aimé m’attacher à Constance.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Je vais bientôt le lire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *