Titre : Aussi libres qu’un rêve

Auteur : Manon Fargetton

Edition : Castelmore

Résumé : En cette fin de XXIe siècle, la loi des Dates de naissance régit l’accès aux métiers. Né en janvier, vous avez accès au métier de vos rêves: acteur, chanteur, tout est possible. Né en décembre, préparez-vous à racler le fond de l’océan et à plonger les mains dans des algues gluantes ! Minoä et Silneï sont sœurs jumelles, nées à quelques minutes d’intervalle la nuit du 31 décembre. La première à 23h58 et la seconde à 0h17 ! La tyrannie des Dates de naissance leur promet des destins radicalement différents, mais cela ne les empêchera pas d’unir leurs forces pour combattre l’injustice et l’ordre établi, aidées par Kléano, le chanteur rebelle d’un groupe de rock…

*

Mon avis : 

L’idée de départ de l’univers décrit dans « Aussi libres qu’un rêve » me plaisait bien. Nous sommes dans le futur où le destin de chacun est prédéterminé par sa date de naissance. Né en début d’année, tous les métiers de rêves sont possibles, né en fin d’année, il ne reste plus que les métiers les moins attirants. Et aucune possibilité de changement, tout est décidé dès le départ.

L’histoire suit des jumelles Minöa et Silneï née dans la nuit du 31 Décembre, l’une en Décembre, l’autre en Janvier. On rencontre également d’autres adolescents et qu’ils soient favorisés ou non par ce système de date de naissance, personne ne semble vraiment heureux avec ce principe et il semble temps de changer le système.

Le roman se lit bien et est plutôt divertissant. Les jumelles ne m’ont pas tellement plus, je n’ai pas vraiment eu le sentiment qu’elles servaient à grand-chose, et j’y ai peut-être préféré les personnages masculins.

Du côté de l’intrigue, c’est sympa mais sans plus. En fait, c’est vraiment très jeunesse, un peu trop pour moi, et je me  suis même senti carrément veille en lisant les passages écrit en langage SMS. L’histoire va trop vite et j’aurais aimé un peu plus de profondeur sur cet univers car au final à part ce principe de naissance et quelques vagues explications sur pourquoi ça a été mis en place, on ne sait strictement rien de ce monde. Après il faut souligner que l’auteur était très jeune à l’écriture de ce roman, et je ne doute pas que ce soit une bonne lecture pour les plus jeunes, mais je ne suis clairement pas le public visé.  Mais malgré que ce livre ne m’ait pas spécialement plu, je tenterais d’autres romans plus adultes de Manon Fargetton.

Catégories : Lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Lecture

Pardonne-lui, Jodi Picoult

Titre : Pardonne-lui Auteur : Jodi Picoult Edition : Michel Lafon Résumé : Sage Singer est une solitaire. Elle dort le jour et travaille la nuit dans une boulangerie, où elle oublie les blessures de Lire la suite…

Lecture

Silverthorn, Raymond E. Feist

Titre : Silverthorn (La guerre de la faille Tome 3) Auteur : Raymond E. Feist Edition : Milady Résumé : La guerre entre les mondes de Midkemia et Kelewan s’est achevée. Le royaume de Krondor Lire la suite…

Coup de coeur

Le meilleur des mondes, Aldous Huxley

Titre : Le meilleur des mondes Auteur : Aldous Huxley Edition : Pocket Résumé : Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d’oeuvre de la littérature d’anticipation, a fait d’Aldous Huxley l’un des témoins les Lire la suite…